voix de l'oubli

11 juin 2017

des nids, euh, déni d'amants?

 

Elle collectionnait les amants

 

foule 

 

                                          

   comme d'autre les porte-clés ou ... les images pieuses ! 

 

 Romantiques blonds bruns exotiques tristounets jeunes vieux, la liste ( ici non exhaustive,  note de l'auteure, pour plus de détails écrire à la rédaction ! ) était impressionnante et le volume conséquent. 

 Mais que faire d'un amant après usage ?  

ça tient une place folle, c'est très encombrant.

En déco sur le buffet, le mélange des styles n'est pas toujours heureux, la faute de goût jamais très loin, et puis faut dépoussiérer.

Le suspendre au plafond façon marionnette, les mômes rigolent mais le chien hurle à la mort et le refourguer sur e-bay ( l'amant pas le chien, note de l'auteure ), trop compliqué,  frais de porc port onéreux, marché saturé.

 Le stock prenait de l'importance

Elle avait bien pratiqué quelques échanges avec les copines : deux petits contre un grand, un gros pour deux maigrichons, un sadique pour un bellâtre un danseur de salon et un homme des cavernes. La comptablilté devenait assommante, le résultat  pas très concluant et l'encombrement toujours au maximum.

L'idée du vide-grenier lui avait traversé l'esprit : c'est tendance le vide-grenier, convivial, mais elle n'était pas très sûre du rapport ( humour, note de l'auteure ), l'étude de marché n'ayant pas été suffisamment approfondie et mûrement réfléchie. 

...  beaucoup d'importance

Tout l'avantage du porte-clés résidait dans le fait que passée la période " collectionneuse compulsive ",  il était facile de l'utiliser pour ce qu'il est : un porte-clés, et l'image pieuse pouvait bien finir sa vie en marque-pages ou pliée en quatre pour caler un meuble.

Mais un amant ?  Délicat problème de recyclage !

... trop d'importance

 

Elle avait finalement trouvé la solution :

elle allait profiter des soldes pour acheter

un grand

très grand

très très grand

congélateur.

...

 Tout bien réféchi

porte-clés c'est pas mal !

...

p.s.:photo emprunt google.

Posté par sabledutemps à 19:05 - Commentaires [8] - Permalien [#]


14 février 2017

Saint Valentin-bisounours

 

fin'amor

 

   14 février

c'est la saint Valentin ! 

  la fête des amoureux

Une bien belle fête.

 

C'est tout plein de mièvrerie sucrée  

14 février 1952 

Guadeloupe : des ouvriers d'une distillerie de rhum réclament des hausses de salaires. Ils organisent une grève et empêchent des charrettes de canne à sucre d'entrer dans l'usine. Les forces de l'ordre interviennent et tirent sur la foule : 4 morts, 14 blessés.

 

tout plein de niaiserie cucul la praline

14 février 1929

Etats-Unis Chicago : Guerre des mafias. Un réglement de comptes sanglant a lieu entre les hommes d'Al Capone et ceux de Bugs Moran : 7 morts. 

 

 tout plein de bisous dans l'cou youpi you ! 

14 février 1349

Strasbourg : Révolte des corporations de métiers qui renversent le pouvoir, composé de riches notables jugés trop favorables aux Juifs. Les artisans, aidés de la population locale, profitent de l'occasion pour organiser une " journée pogrom ", sport très en vogue à l'époque ( popularité qui perdurera au fil des siècles ... mais pas toujours le 14 février ! ) et massacreront la presque totalité de la population juive de la ville : plus de 900 morts.

 

... Oui vraiment une bien belle fête ! 

 

Que voulez-vous de plus ? 

14 février 2017

c'est tout plein de douceur,  de gros cailloux sous les ponts, de tendresse, de chasse à l'homme, de partage, de tentes de survie écrasées, de couvertures arrachées, d'amour.

Tout le monde il est bien beau, bien gentil, bien propre sur lui, même que,  comparés à cet océan de bonheur les bisounours font figure de brutes sanguinaires.

Oui, c'est tout à fait ça, une bien belle fête !

" Le foin n'a pas la même odeur pour les chevaux et pour les amoureux "  

- Stanislas Jerzy Lec -  " nouvelles pensées échevelées "  ( J'adore ! )

...

p.s. photo emprunt Google

Posté par sabledutemps à 19:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]

07 janvier 2017

Maraude

confluence2unnamed

Ils l'avaient ramassée

lors d'une ronde de nuit

les chiens l'avaient flairée

dans un fatras de cartons

et d'immondices.

Emmenée au poste

flanquée dans une cellule

de dégrisement

- encore une pute

et ronde comme une queue de pelle !-

Elle leur avait raconté

l'esprit embrumé par l'alcool

sa vie de galère

la Ddass la rue la solitude

la lente spirale de la drogue

les passes à la sauvette

sous les porches vite fait bien fait

pour payer la dose quotidienne.

Et … d'ailleurs s'ils voulaient ...

Au matin ils l'avaient lâchée

elle était repartie

vers l'enfer de la rue

où mourir

est plus doux que survivre ...

la routine quoi !

 ...

Posté par sabledutemps à 11:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 janvier 2017

Lumière

image 

 

Bonne année !

Posté par sabledutemps à 11:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

12 novembre 2016

Droit au logement

  En l'an de grâce 1262, Jaume 1er, roi de Majorque, lègue à son fils Jaume II une partie de ses terres. Junior hérite donc en plus des Baléares, de la Catalogne et de Montpellier.

Lassé d'être hébergé par les Franciscains et les Dominicains ( pas particulièrement réputés pour être des chantres de la rigolade ) lorqu'il visite ses terres catalanes, Junior décide d'accéder à la propriété et se fait construire un palais à Perpignan. L'histoire ne dit pas s'il a bénéficié d'un prêt à taux zéro ni quel a été le montant de l'apport personnel.

Bref les travaux ont commencé en 1274 et en 1309 pendaison de crémaillère.

La porte était ouverte, alors je suis entrée :

 

IMG_1769

IMG_1762

IMG_1759

IMG_1725

 

IMG_1749

IMG_1746

IMG_1736

IMG_1752

IMG_1747

 

IMG_1726

IMG_1729

IMG_1716

IMG_1742

IMG_1745

 

IMG_1760

 

ça fait envie

mais, bon, je n'ai pas droit à  l'APL

alors ...

...

Posté par sabledutemps à 14:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


08 septembre 2016

Oh céans c'est beau ! ... suite.

oleronneries !

pin

image

sans code.

 

fermeture pour cause de

image

congés annuels.

 

 

image

 

Boyard en devenir.

 

 

Pour des raisons d'économie d'énergie 

image

extinction des feux à 21 h.

 

bon ben !

bonne nuit et à bientôt !

...

Posté par sabledutemps à 10:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

05 septembre 2016

Oh céans c'est beau !

 Plein phare.

image

 

 

Posté par sabledutemps à 10:08 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

06 août 2016

deci delà....

               Cahin ...                

  IMG_0863

IMG_0880

 

 IMG_0876

 

IMG_0920

 

IMG_0931

 

IMG_0927

 

 

unnamed (2)

même pas vrai !

 

                           Caha ...

unnamed (4)

unnamed (5)

unnamed

unnamed (3)

unnamed (2)

 

unnamed (7)

unnamed (1)

unnamed (6)

...

Posté par sabledutemps à 15:47 - Commentaires [8] - Permalien [#]

29 juin 2016

Le passant

Toi qui passes sans jamais t'arrêter

j’ai su au premier regard

que je ne pourrais t'oublier.

C’était l’été à Regensburg.

Pressée, essoufflée j’ai couru

jusqu’au pont de pierre mouillé de pluie

pour te regarder, t’admirer

sans pouvoir dire un seul mot.

Tu étais là, vivant

ta folle exubérance me fascinait

m’envoûtait jusqu’aux confins du plaisir.

Flottait dans ton sillage le parfum

des montagnes enneigées

des riches plaines aux prairies verdoyantes et fleuries.

J’ai voulu te suivre, toi le magnifique

impétueux et fier

je me suis sentie fétu de paille, frêle esquif,

emportée par ton courant indomptable et puissant.

Ton souvenir restera pour toujours

gravé dans ma mémoire.

Bleu musique, impérial

adoré des princes et des poètes

tu m’as faite ondine.

Toi qui passes sans jamais t‘arrêter

J'écris ton nom Donau.

 

( Donau: Danube en allemand )

...

Posté par sabledutemps à 22:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 mai 2016

téou Sable !

 

87973035-dc0a-4a2b-89c3-a0741a31c66e

la vie en bleu 

  

16a8a616-9aa9-4a11-a6f4-5997f6f8eb92 

avec un p'tit peu de blanc moussu

 

42c1e217-a46f-4115-a371-273d20efc906 

et de gris lumineux

...

 

Posté par sabledutemps à 14:04 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


 
Paperblog Instagram