voix de l'oubli

20 mars 2022

 Qui s'en souviendra ?


Les chevaux sont passés, au pas, le long du muret, inquiets ... prémonition, chaleur épaisse, grondements lointains, herbes froissées ...


Les chevaux sont passés, au trot, le long du muret, pressés ... rumeurs d'intolérance, nuage de poussière, orage de feu, odeur de bois brûlé ...

 

Les chevaux sont passés, au galop, le long du muret, affolés ... hordes sauvages, meutes assassines, rivières de sang, chairs calcinées ...

 

      Quatre cents Immolés et Dame Guiraude, au fond du puits, agonisante ...

 

                                       Qui s'en souviendra ?            


   ... équestres fantômes, vous passerez, frôlant, le long du muret ... pour l'éternité. 

 

                                                                                                                                                                               Lavaur 1211

 

Posté par sabledutemps à 16:28 - Permalien [#]


 

 

 

нет войне !

Posté par sabledutemps à 16:02 - Permalien [#]

12 mai 2018

Balade basque.

 Autour d'Hendaye.

20180508_143213

 

20180508_143614

 

Posté par sabledutemps à 10:17 - Permalien [#]

02 mai 2018

Voisinage.

 

IMG_20180502_085653_117

Posté par sabledutemps à 15:42 - Permalien [#]

19 avril 2018

Il tourne !

 

Le sablier de Madame.

 

sablier

Posté par sabledutemps à 09:59 - Permalien [#]


14 avril 2018

Sous le cerisier.

 

cerisier

Posté par sabledutemps à 11:41 - Permalien [#]

12 avril 2018

Retour à la lumière

 

giroflées

arbusste)

Posté par sabledutemps à 16:00 - Permalien [#]

11 juin 2017

des nids, euh, déni d'amants?

 

Elle collectionnait les amants

 

foule 

 

                                          

   comme d'autre les porte-clés ou ... les images pieuses ! 

 

 Romantiques blonds bruns exotiques tristounets jeunes vieux, la liste ( ici non exhaustive,  note de l'auteure, pour plus de détails écrire à la rédaction ! ) était impressionnante et le volume conséquent. 

 Mais que faire d'un amant après usage ?  

ça tient une place folle, c'est très encombrant.

En déco sur le buffet, le mélange des styles n'est pas toujours heureux, la faute de goût jamais très loin, et puis faut dépoussiérer.

Le suspendre au plafond façon marionnette, les mômes rigolent mais le chien hurle à la mort et le refourguer sur e-bay ( l'amant pas le chien, note de l'auteure ), trop compliqué,  frais de porc port onéreux, marché saturé.

 Le stock prenait de l'importance

Elle avait bien pratiqué quelques échanges avec les copines : deux petits contre un grand, un gros pour deux maigrichons, un sadique pour un bellâtre un danseur de salon et un homme des cavernes. La comptablilté devenait assommante, le résultat  pas très concluant et l'encombrement toujours au maximum.

L'idée du vide-grenier lui avait traversé l'esprit : c'est tendance le vide-grenier, convivial, mais elle n'était pas très sûre du rapport ( humour, note de l'auteure ), l'étude de marché n'ayant pas été suffisamment approfondie et mûrement réfléchie. 

...  beaucoup d'importance

Tout l'avantage du porte-clés résidait dans le fait que passée la période " collectionneuse compulsive ",  il était facile de l'utiliser pour ce qu'il est : un porte-clés, et l'image pieuse pouvait bien finir sa vie en marque-pages ou pliée en quatre pour caler un meuble.

Mais un amant ?  Délicat problème de recyclage !

... trop d'importance

 

Elle avait finalement trouvé la solution :

elle allait profiter des soldes pour acheter

un grand

très grand

très très grand

congélateur.

...

 Tout bien réféchi

porte-clés c'est pas mal !

...

p.s.:photo emprunt google.

Posté par sabledutemps à 19:05 - Permalien [#]

14 février 2017

Saint Valentin-bisounours

 

fin'amor

 

   14 février

c'est la saint Valentin ! 

  la fête des amoureux

Une bien belle fête.

 

C'est tout plein de mièvrerie sucrée  

14 février 1952 

Guadeloupe : des ouvriers d'une distillerie de rhum réclament des hausses de salaires. Ils organisent une grève et empêchent des charrettes de canne à sucre d'entrer dans l'usine. Les forces de l'ordre interviennent et tirent sur la foule : 4 morts, 14 blessés.

 

tout plein de niaiserie cucul la praline

14 février 1929

Etats-Unis Chicago : Guerre des mafias. Un réglement de comptes sanglant a lieu entre les hommes d'Al Capone et ceux de Bugs Moran : 7 morts. 

 

 tout plein de bisous dans l'cou youpi you ! 

14 février 1349

Strasbourg : Révolte des corporations de métiers qui renversent le pouvoir, composé de riches notables jugés trop favorables aux Juifs. Les artisans, aidés de la population locale, profitent de l'occasion pour organiser une " journée pogrom ", sport très en vogue à l'époque ( popularité qui perdurera au fil des siècles ... mais pas toujours le 14 février ! ) et massacreront la presque totalité de la population juive de la ville : plus de 900 morts.

 

... Oui vraiment une bien belle fête ! 

 

Que voulez-vous de plus ? 

14 février 2017

c'est tout plein de douceur,  de gros cailloux sous les ponts, de tendresse, de chasse à l'homme, de partage, de tentes de survie écrasées, de couvertures arrachées, d'amour.

Tout le monde il est bien beau, bien gentil, bien propre sur lui, même que,  comparés à cet océan de bonheur les bisounours font figure de brutes sanguinaires.

Oui, c'est tout à fait ça, une bien belle fête !

" Le foin n'a pas la même odeur pour les chevaux et pour les amoureux "  

- Stanislas Jerzy Lec -  " nouvelles pensées échevelées "  ( J'adore ! )

...

p.s. photo emprunt Google

Posté par sabledutemps à 19:42 - Permalien [#]

07 janvier 2017

Maraude

confluence2unnamed

Ils l'avaient ramassée

lors d'une ronde de nuit

les chiens l'avaient flairée

dans un fatras de cartons

et d'immondices.

Emmenée au poste

flanquée dans une cellule

de dégrisement

- encore une pute

et ronde comme une queue de pelle !-

Elle leur avait raconté

l'esprit embrumé par l'alcool

sa vie de galère

la Ddass la rue la solitude

la lente spirale de la drogue

les passes à la sauvette

sous les porches vite fait bien fait

pour payer la dose quotidienne.

Et … d'ailleurs s'ils voulaient ...

Au matin ils l'avaient lâchée

elle était repartie

vers l'enfer de la rue

où mourir

est plus doux que survivre ...

la routine quoi !

 ...

Posté par sabledutemps à 11:54 - - Permalien [#]


 
Paperblog Instagram