02 août 2013

Racines

Atelier d'écriture d'Asphodèle

écrire un texte en incluant les mots suivants :

carotte, arbre, cheveux, famille, ancrer, arrachement, généalogie, ancêtre, souterrain, culture, terre, île, gingembre, planter, source, esclave et jaillir, juvénile, joyau.

 

- Dis maman, c'est quoi ?

- Un arbre

- C'est toi qui l'as planté ?

- Non

- Pourquoi il y a des noms dessus ?

- Cela s'appelle de la généalogie, ce sont les noms de tous les membres de notre famille. Regarde : là tout en bas le plus ancien, notre ancêtre né il y a très très longtemps ...

- Dis maman, tu es où sur l'arbre ?

- Ici, et toi, là tout en haut.

- Et papa ?

- Non, son nom n'est pas écrit.

- Les copains ils disent que mon père on le voit jamais, c'est sûrement un monstre, comme ceux qui vivent dans les souterrains, qui sont méchants et qui crachent du feu, et que tout ça, ben c'est à cause de la couleur de mes cheveux !.

- Oh ! non mon trésor, ne les écoute pas, toi tu es ma perle de culture, mon joyau, mon p'tit oiseau des îles, mon paradis sur terre !

Elle aimait bien la petite fille, quand maman l'appelait son trésor, c'était plus gentil que la sempiternelle rengaine des copains : " eh ! poil de carotte, fais gaffe ! tu vas prendre feu ! ".

N'empêche, elle aurait bien aimé savoir pourquoi son papa n'était pas sur l'arbre. Soudain l'idée avait jailli : 

- Je sais : il pas de nom !!!

- Si ton papa a un nom. C'était un grand aventurier, un grand marin qui aimait les voyages et les conquêtes. Il avait ancré son très beau bateau dans un port accueillant, un éden fabuleux, idyllique. Ferme les yeux , imagine : la végétation luxuriante, des fleurs aux parfums délicats, des plantes magnifiques, des épices odorantes : safran, curcuma, piment, gingembre ...

- C'est quoi un gingembre ?

- Du gingembre, c'est une racine pour les grands !

- Ah !? Et papa, il avait des esclaves ?

- Euh non ! Et puis un jour, il y a eu un très très gros orage, source de tous ses ennuis, et il dû tout quitter, son merveilleux jardin, ses fleurs et tout ce qu'il aimait. Il s'est retrouvé seul et perdu.

La petite fille était très étonnée. Pourquoi, si tout laisser était pour lui un tel arrachement, une telle souffrance, n'était-il pas tout bonnement rentré à la maison ? Il en aurait profité pour écrire son nom sur l'arbre. Et dans son ardeur toute juvénile elle l'aurait aidé, elle, lui aurait facilité la tâche, prêté les supers beaux crayons de toutes les couleurs de sa super trousse, même elle aurait sûrement rajouté un p'tit dessin à côté de la signature, eh ! ce n'est pas tous les jours que l'on écrit son nom sur un arbre à famille !

Perdue dans ses rêves, la sonnerie de la porte l'avait fait sursauter. Elle avait ouvert :

- Maman ! c'est le facteur !

- Ah

- Maman ... c'est rigolo quand même, il a exactement tout pareil ... les mêmes cheveux que moi !

- ......

 

Arbre

photo emprunt Google

...

Posté par sabledutemps à 00:10 - - Permalien [#]