02 août 2013

Racines

Atelier d'écriture d'Asphodèle

écrire un texte en incluant les mots suivants :

carotte, arbre, cheveux, famille, ancrer, arrachement, généalogie, ancêtre, souterrain, culture, terre, île, gingembre, planter, source, esclave et jaillir, juvénile, joyau.

 

- Dis maman, c'est quoi ?

- Un arbre

- C'est toi qui l'as planté ?

- Non

- Pourquoi il y a des noms dessus ?

- Cela s'appelle de la généalogie, ce sont les noms de tous les membres de notre famille. Regarde : là tout en bas le plus ancien, notre ancêtre né il y a très très longtemps ...

- Dis maman, tu es où sur l'arbre ?

- Ici, et toi, là tout en haut.

- Et papa ?

- Non, son nom n'est pas écrit.

- Les copains ils disent que mon père on le voit jamais, c'est sûrement un monstre, comme ceux qui vivent dans les souterrains, qui sont méchants et qui crachent du feu, et que tout ça, ben c'est à cause de la couleur de mes cheveux !.

- Oh ! non mon trésor, ne les écoute pas, toi tu es ma perle de culture, mon joyau, mon p'tit oiseau des îles, mon paradis sur terre !

Elle aimait bien la petite fille, quand maman l'appelait son trésor, c'était plus gentil que la sempiternelle rengaine des copains : " eh ! poil de carotte, fais gaffe ! tu vas prendre feu ! ".

N'empêche, elle aurait bien aimé savoir pourquoi son papa n'était pas sur l'arbre. Soudain l'idée avait jailli : 

- Je sais : il pas de nom !!!

- Si ton papa a un nom. C'était un grand aventurier, un grand marin qui aimait les voyages et les conquêtes. Il avait ancré son très beau bateau dans un port accueillant, un éden fabuleux, idyllique. Ferme les yeux , imagine : la végétation luxuriante, des fleurs aux parfums délicats, des plantes magnifiques, des épices odorantes : safran, curcuma, piment, gingembre ...

- C'est quoi un gingembre ?

- Du gingembre, c'est une racine pour les grands !

- Ah !? Et papa, il avait des esclaves ?

- Euh non ! Et puis un jour, il y a eu un très très gros orage, source de tous ses ennuis, et il dû tout quitter, son merveilleux jardin, ses fleurs et tout ce qu'il aimait. Il s'est retrouvé seul et perdu.

La petite fille était très étonnée. Pourquoi, si tout laisser était pour lui un tel arrachement, une telle souffrance, n'était-il pas tout bonnement rentré à la maison ? Il en aurait profité pour écrire son nom sur l'arbre. Et dans son ardeur toute juvénile elle l'aurait aidé, elle, lui aurait facilité la tâche, prêté les supers beaux crayons de toutes les couleurs de sa super trousse, même elle aurait sûrement rajouté un p'tit dessin à côté de la signature, eh ! ce n'est pas tous les jours que l'on écrit son nom sur un arbre à famille !

Perdue dans ses rêves, la sonnerie de la porte l'avait fait sursauter. Elle avait ouvert :

- Maman ! c'est le facteur !

- Ah

- Maman ... c'est rigolo quand même, il a exactement tout pareil ... les mêmes cheveux que moi !

- ......

 

Arbre

photo emprunt Google

...

Posté par sabledutemps à 00:10 - - Commentaires [34] - Permalien [#]


Commentaires sur Racines

  • Très chouette texte ... et la chute est excellente, elle m'a bien fait rire !

    Posté par Brize, 02 août 2013 à 16:11 | | Répondre
    • Brize:
      la généalogie réserve parfois des surprises

      Posté par sabledutemps, 02 août 2013 à 22:50 | | Répondre
  • Quel talent, quelle imagination ! Et cette histoire de facteur m'a bien fait rire. J'ai beaucoup aimé aussi le billet précédent . Très beau week-end . CG

    Posté par gérard, 02 août 2013 à 17:51 | | Répondre
    • Gérard :
      Merci ! J'aime bien écrire des histoires qui me font rire ! et j'aime bien les partager aussi. Le rire permet de relativiser les choses et de prendre du recul face aux événements.
      Je lis vos commentaires chez mon amie Colo et chez Euterpe, avec beaucoup d'attention et d'intérêt.
      Merci d'être passé et très bonne soirée Gérard.

      Posté par sabledutemps, 02 août 2013 à 23:04 | | Répondre
  • C' est bien : le facteur passe presque tous les jours .............

    Posté par Pierrot Bâton, 02 août 2013 à 18:58 | | Répondre
    • Pierrot Bâton :
      oui et il sonne toujours deux fois ! ! !

      Posté par sabledutemps, 02 août 2013 à 23:05 | | Répondre
  • Il est super ce texte, tout en auto-dérision tout en disant les choses et la chute, hi hi !!!

    Posté par Asphodèle, 03 août 2013 à 07:51 | | Répondre
    • l'exotisme à sa porte, que demander de plus ?

      Posté par sabledutemps, 03 août 2013 à 13:51 | | Répondre
  • fort bien joué !

    Posté par les cafards, 03 août 2013 à 13:28 | | Répondre
    • Les Cafards:
      Une autre idée du jeu de piste;
      Bonne journée les Cafards et merci de votre visite !

      Posté par sabledutemps, 03 août 2013 à 13:50 | | Répondre
  • Bonne chute ! Bien intégré, ces paroles d'enfant - surtout les crayons de couleur...

    Posté par merquin, 03 août 2013 à 16:05 | | Répondre
  • Merquin :
    oui encore faut-il avoir ... un arbre à famille à colorer ! ! !

    Posté par sabledutemps, 03 août 2013 à 17:33 | | Répondre
  • Bien sympathique, très "branché".

    Posté par EEGUAB, 03 août 2013 à 18:17 | | Répondre
  • EEGUAB:
    branché, je souris.

    Posté par sabledutemps, 03 août 2013 à 22:49 | | Répondre
  • dis, le plombier aussi a des tuyaux de cuivre roux!
    avec le sourire

    Posté par patchcath, 04 août 2013 à 09:26 | | Répondre
    • Patchcath :
      oui c'est vrai et il n'est pas sur l'arbrei non plus

      Posté par sabledutemps, 04 août 2013 à 12:03 | | Répondre
  • lol, ma petite fille est rousse et moi à petits pois roux, je vais vérifier mon arbre des fois qu'une grand mère dans un élan passionné aurait aidé à oblitérer des timbres, si ça se trouve je devrais être sur la même branche ) Bises Sablond, heu t'es rousse ?

    Posté par kath, 04 août 2013 à 13:05 | | Répondre
    • Kath:
      non, châtain et au fil du temps de plus en plus clair ! ! ! Mais le facteur de mon village me fait la bise, et il n'est pas sur mon arbre ... hou la ! ... Ne serions-nous pas cousines
      dommage je ne fais pas la collec. de timbres !
      Bisous Kathoune

      Posté par sabledutemps, 04 août 2013 à 22:56 | | Répondre
  • Ah, ces facteurs... J'adore ton histoire et sa chute épatante.

    Posté par ceriat, 04 août 2013 à 13:45 | | Répondre
    • Ceriat :
      Eh bien je vais te dire que j'aime beaucoup ton texte. De tous ceux que j'ai lus sur ce thème , c'est le tien que je préfère. Il est court ( contrairement à d'autres ) et l'exercice est plus difficile pour inclure les mots imposés. Bravo !
      merci d'être passée
      Cordialement

      Posté par sabledutemps, 04 août 2013 à 23:04 | | Répondre
  • Ce petit mot ma chère Sable pour te dire que je viendrai lire demain mais maintenant, il fait trop chaud et je dégouline
    Bisous

    Posté par Denise, 04 août 2013 à 21:37 | | Répondre
    • Denise !
      Reviens quand tu veux je laisse toujours la porte ouverte
      Ici aussi il fait une chaleur assommante ce qui réduit l'activité. On vit au ralenti.
      Un petit plongeon dans le lac de Joux, pour te rafraîchir ? ! ! !
      Je te fais de gros bisous chère Denise, bonne soirée.

      Posté par sabledutemps, 04 août 2013 à 23:09 | | Répondre
  • Toc, toc... me voilà ! j'ai poussé la porte pour te dire un grand bravo ma chère Sable pour ton texte adorable. Comme j'aime les questions (de la fillette) si pertinentes. J'aime ton imagination et ces mots à insérer dans un texte, ce n'est pas évident. J'ai bien ri avec la chute du facteur... trop drôle Merci pour ce beau moment.
    J'aimerais bien me rafraîchir dans le lac de Joux, mais rouler sous cette chaleur. ouf... J'utilise donc la douche
    Bel après-midi ma chère Sable avec mes gros bisous!

    Posté par Denise, 05 août 2013 à 13:25 | | Répondre
    • Denise :
      un après-midi qui se termine en orage, pluie et grêle plein le jardin ! Prévisible il faisait une chaleur à brûler sur pied ! et pas de lac de Joux dans le roannais hélas ! ni de beaux cygnes genevois non plus
      Je l'aime bien la petite fille de l'histoire, sa candeur est rafraîchissante et connaître d'où l'on vient est légitime. Bon d'accord, toujours tenir compte du facteur ! ! !
      Bonne soirée Ma Denise et gros gros bisous.

      Posté par sabledutemps, 05 août 2013 à 22:07 | | Répondre
  • me voilà enfin...profitant de la sieste du démon roux qui prend possession de mon arbre internetté...pour te féliciter dame sable. Ton court récit tient en haleine jusqu'au bout..où l'on tombe dans de doux bras aux poils roux...ou dans sa sacoche!

    Un beso muy grande!

    Posté par colo, 05 août 2013 à 17:08 | | Répondre
    • Colo :
      encore tes soucis d'internet ! Ne serait-ce pas pour mieux utiliser les services du facteur, coquine Mageta ! euh dans la sacoche ??? alors là je veux bien tenter l'expérience ! ! !
      je t'embrasse très très fort, bonne soirée sous l'orage, tu écoutes comme ça gronde ...

      Posté par sabledutemps, 05 août 2013 à 22:17 | | Répondre
  • J'ai la peau d'une rousse longtemps auburn (naturelle), j'ai rêvé d'un enfant roux... chouette le rêve induit par l'apparition du facteur, et donc d'une correspondance du monde entier. Le rêve pourra se poursuivre pour cette petite. J'ai un arbre qui me conduit jusqu'au Jura et même au-delà...

    Posté par LOU, 05 août 2013 à 20:13 | | Répondre
    • LOU :
      Le Jura ! Pays de Gex, et plus haut val de Mouthe, passer la frontière, redescendre sur le lac de Joux, mais ... c'est chez moi ! Chez nous c'est le châtain clair qui domine, même mon grand-père maternel, qui lui était espagnol, avait les yeux et les cheveux clairs ! Quant au facteur je ne saurais te dire
      la bise ma LOU

      Posté par sabledutemps, 05 août 2013 à 22:28 | | Répondre
  • Les surprises de l'arbre généalogique...

    Posté par Sharon, 05 août 2013 à 21:00 | | Répondre
    • Sharon :
      grimper de branches en branches, peut effectivement surprendre et se révéler très instructif ! ! !
      Merci d'être passée.

      Posté par sabledutemps, 05 août 2013 à 22:21 | | Répondre
  • Pas toujours facile d'expliquer l'absence d'un père.

    Posté par Nunzi, 05 août 2013 à 21:06 | | Répondre
    • Nunzi :
      c'est vrai ! j'ai choisi le mode léger pour la chute du texte, mais l'histoire n'est pas si drôle que cela. Arbre ou pas il faut pouvoir expliquer et rassurer. Pas simple en effet.
      Merci d'être venue et d'avoir commenté.
      Bonne soirée !

      Posté par sabledutemps, 05 août 2013 à 22:34 | | Répondre
  • c'est un très beau dialogue, bien expliqué et documenté... Quant à la chute si elle rejoint les poncifs elle est bien trouvée car on ne la voit pas venir ! Super !
    avec le sourire !

    Posté par lilousoleil, 06 août 2013 à 09:58 | | Répondre
  • Lilousoleil :
    C'est le propre de la chute, ne pas la voir arriver ! C'est parfois dommage, cela empêcherait parfois les ennuis et certains bobos ! ! !
    Merci d'être passée Lilou et merci pour votre commentaire.

    Posté par sabledutemps, 06 août 2013 à 14:37 | | Répondre
Nouveau commentaire