28 janvier 2014

Centenaire

    - " Ciel, ma mère a cent ans ! - se disait la Germaine, qui s'acheminait, bon an mal an, vers ses quatre vingt trois - enfin, ciel, c'est façon de parler, enfer conviendrait mieux à la situation. Elle est solide comme un roc cette vieille bique, plus une dent, à moitié aveugle, toujours à se plaindre, mais jamais malade, et toute sa tête en plus ! Tassée dans son fauteuil roulant, telle une veuve noire dans sa toile, elle guette ses proies ! " -

  Elle avait enterré la moitié du canton, et ne désespérait pas de poursuivre la tâche !

 Germaine réfléchissait au bilan d'un siècle : deux guerres, trois maris  - " les pauvres, paix à leur âme ! hein, Papa, c'était pas rose tous les jours ? " -  neuf chiens, une quinzaine de chats et moi, sa fille, ou plutôt, son souffre-douleur – " fais pas ça, pas comme ça ! Oh là là, aussi bête que son père celle-là ! " -  sans oublier Gustave, le voisin qui lui rachetait sa maison en viager depuis … quarante cinq ans !

 Quelle vie ! cent ans ! De la bougie aux ampoules basse consommation, du bouche à oreilles au téléphone portable, de la plume aux e-mails, de la torpédo aux navettes spatiales, elle avait traversé le siècle, impavide, mené son monde à la baguette et tout régenté, en balayant, sans état d'âme aucun, ce qui se trouvait en travers de son chemin.

 … et Germaine se disait: - " Tout de même, la méchanceté, ça conserve ! Cette vieille harpie a déshérité sa famille, renié ses frères et soeurs, trahi ses amis, fait battre des montagnes, et la voilà qui joue la mamie-gâteaux fragile et timide, prête à souffler ses cent bougies devant le personnel ému, de la maison de retraite. Et si le souffle venait à lui manquer ? !... ". -

  - " Joyeux anniversaire Petite Mamie, et tous nos voeux de bonheur pour ... les cent ans à venir ! ! ! "

  - " Ah non pas ça ! - s'esclaffa Raymonde, soixante cinq ans, petite fille de la centenaire - c'est que mauvaise graine comme elle est, ma chère grand-maman est fichue de tenir le pari, ne serait-ce que pour faire la nique à Gustave ! " -

  - " En effet, elle en est fort capable, cette vieille bourrrique - répondit Germaine -  mais, bon, ce serait un peu de répit pour les damnés de l'Enfer qui ne sont peut-être pas franchement pressés de la voir arriver !

Qui vivra, verra !

...

" Pour devenir centenaire, il faut commencer jeune.  " - Proverbe russe -

...

 

" Si  les hommes vivaient en moyenne six cents ans

            les centenaires auraient l'air de blanc becs. " - Pierre Dac -

...

Posté par sabledutemps à 08:55 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


Commentaires sur Centenaire

  • Les employés de la maison de retraite, contrairement à la directrice, n'étaient pas dupes devant l'apparente gentillesse de la centenaire, ils ne cessaient de subir au quotidien ses coups en-dessous. Ils espéraient qu'elle s'étouffe avec son gâteau, ou qu'elle ne le digère pas.

    Posté par Cristophe, 28 janvier 2014 à 13:37 | | Répondre
    • Cristophe :
      Et je suis admirative de leur comportement stoïque ... parce que moi, j'envisagerais bien la strychnine ... ! ! ! Bon je te rassure, je n'ai jamais travaillé en gériatrie ... seulement dans l'Educ. Nat. ils sont toujours tous vivants

      Posté par sabledutemps, 28 janvier 2014 à 17:58 | | Répondre
  • Quel billet mais quel billet "de la torpédo aux navettes spatiales" c'est superbe et tout le reste.
    Je suis une bienheureuse car ma maman a rejoint le ciel dans la paix à l'âge de 100 ans et onze mois, il y a trois ans et n'a jamais été comme cette centenaire
    Douce soirée ma chère Sable.
    Je t'embrasse fort.

    Posté par Denise, 28 janvier 2014 à 16:38 | | Répondre
    • Denise :
      j'avoue que " ma " centenaire est spéciale, j'ai forcé le trait, c'est une fiction. Elle a un côté " Tatie Danielle " assez inquiétant. Cela m'a fait rire de lui prêter ce caractère épouvantable !
      J'ai connu une dame centenaire ( ma voisine ) Elle est partie à 101 ans, elle était géniale. Mes parent n'ont pas connu cet âge vénérable, ils nous ont quittés à 80 ans.
      Bonne soirée ma Denise et gros bisous.

      Posté par sabledutemps, 28 janvier 2014 à 18:07 | | Répondre
  • Je ne sais pas si la méchanceté conserve ou si le temps passé auprès des méchants nous semble plus long.



    Beau texte, sable !

    Posté par joye, 28 janvier 2014 à 16:38 | | Répondre
    • Joye :
      Peut-être un peu les deux !
      Heureusement, la méchanceté n'est pas contagieuse, il faut juste la supporter ... ou pas ! ! !
      Bonne soirée Joye.

      Posté par sabledutemps, 28 janvier 2014 à 18:37 | | Répondre
  • Ah, ha, décrire la méchanceté te va bien!!! Un grand talent même!
    N'empêche que je crois vraiment que les gens qui ont "beaucoup de caractère" comme on dit, vivent plus longtemps que les autres...
    Ma grand-mère a vécu jusqu'à 97 ans et ces grands chamboulements de la vie, elle les avait intégrés facilement sauf les voitures: elle nous prenait, ses petits-enfants, par la main et nous faisait traverser les rues malgré les feux au rouge; "ils s'arrêteront mes enfants"!!! Il doit y avoir un ange pour les vieilles cinglées et leurs
    petits enfants je dis moi.
    Bonne soirée dame Sable, un beso!

    Posté par colo, 28 janvier 2014 à 19:39 | | Répondre
  • Colo :
    Tu m'as fait rire aux éclats ! J'aurais bien aimé la rencontrer ta grand-mère ! Nous avons eu ce genre de spécimen chez nous. Une grand-tante morte à presque 90 ans, née en 1900. Elle a tout assimilé avec une facilité déconcertante, elle était toujours à la pointe du progrès. Elle avait une particularité : un caractère fort et bien trempé, réponse à tout du tac au tac, disait toujours ce qu'elle pensait, en particulier des autres, et généralement très haut et très fort ! ! ! Bonjour la diplomatie ! Pas toujours simple !
    Je t'embrasse, bonne journée à toi, traverse dans les clous !

    Posté par sabledutemps, 29 janvier 2014 à 08:34 | | Répondre
  • De ces grand-mères qui ne veulent pas s'éteindre j'en ai connu quelques unes!
    Dans la ville où j'habite nous avons eu l'honneur d'avoir une "doyenne européenne" décédée à 114 ans!
    Votre histoire rigolote me rappelle celle de ma grand-mère décédée à 87 ans, une "forte" femme énergique et autoritaire mariée à un "petit bonhomme" plein de malices ( il paraît que je lui ressemble) du même âge.
    Elle s'appelait Paulette et avait l'allure de "mademoiselle Lelonbec" de Fernand Raynaud , celle qui avait "une tête à manger des gâteaux secs" mais elle avait un coeur d'or.
    Un jour (elle avait alors 85 ans) , elle était partie étendre le linge. Mon grand père , l'appela par la fenêtre du premier étage
    "Paulette, Paulette, viens vite, monte vite, vite..."
    "Qu'est-ce qu'il y a?"
    "Monte vite je te dis"
    Alors elle monta quatre à quatre ( ou plutôt une par une) les marches d'escalier et arriva toute essoufflée sur le pallier du premier étage;
    "Tu me fais peur, qu'est-ce qu'il y a?"
    "Je t'aime' lui déclara-t-il tout simplement.
    Pour la première fois de ma vie j'ai vu ma grand-mère éclater d'un fou-rire interminable. C'est la plus belle déclaration d'amour à laquelle j'ai pu assister. A 85 ans tout est possible!
    Mon père a 88 ans , il est hypocondriaque, il fera sans doute lui aussi un "beau" centenaire!
    Très bonne journée Sable , d'accord avec Colo "décrire la méchanceté vous va bien"

    Posté par gérard, 29 janvier 2014 à 09:45 | | Répondre
    • Gérard :
      Oh quelle belle déclaration qui met à bas; la fameuse tirade : " l'amour dure trois ans ! " et qui réconcilie avec la vie.
      Je suis heureuse que mon texte, à la base tout bête, génère des témoignages parfois drôles, parfois émouvants. ou les deux, et ça c'est génial ! Chacune-un a un souvenir qui permet aux autres de se souvenir à son tour.
      De mes quatre grands-parents je n'ai connu que mon grand père maternel qui lui aussi est parti jeune ( 63 ans ), je n'ai donc que des souvenirs rapportés mais pas de personnes dites âgées. Seule ma grand-tante dont je parle sur le com. de Colo a pu m'amuser si j'ose dire ( en plus elle m'adorait ! ) !
      J'ai la chance d'avoir une petite-fille de 11 ans et demi ( La Ronce que je cite parfois ). Je vais lui demander ce qu'elle pense des " vieux " comme on dit si
      irrespectueusement ... ça m'intéresse.
      Bonne soirée Gérard
      Amicalement
      P.S. : je sais raconter la méchanceté peut-être suis-je un tout p'tit peu ... méchante aussi

      Posté par sabledutemps, 29 janvier 2014 à 22:59 | | Répondre
  • ah! ah! ton texte est drôle puisque je sais qu'il est de fiction. Ma mère est morte à 92 ans mon père à 96, j'aurais tellement aimé qu'ils deviennent centenaires ! Ils ont vécu tant de changements que tu évoques très bien. Joli texte. Bises

    Posté par Malou, 29 janvier 2014 à 17:54 | | Répondre
    • Malou :
      Merci de ta venue et de ton témoignage. Oui oui c'est bien une fiction, je
      ne connais pas de personne de ce genre, alors j'en profite et je m'amuse.
      Bien sûr que l'on voudrait garder nos parents le plus longtemps possible.
      Leur départ est toujours une source de tristesse, mais en tant qu'adultes
      nous pouvons relativiser. Bon, je ne veux pas assombrir le propos.
      Je te souhaite une bonne soirée ma chère Malou. Prends soin toi et gros
      bisous.

      Posté par sabledutemps, 29 janvier 2014 à 18:39 | | Répondre
  • Il en faut de la patience pour accompagner les presque ou déjà centenaires qui sont tellement occupés d'eux ou d'elles-mêmes (le plus souvent) - survie oblige - qu'il vaut parfois mieux se carapacer pour les affronter.
    Pas mal, le proverbe russe !

    Posté par Tania, 01 février 2014 à 16:18 | | Répondre
    • Tania :
      Les proverbes russes me plaisent, ils sont pour la plupart teintés de
      bonhommie de pragmatisme et souvent avec un fond d'humour malicieux qui
      m'amuse.
      Bonne soirée Tania.

      Posté par sabledutemps, 01 février 2014 à 22:14 | | Répondre
  • j'ai connu une presque centenaire comme celle que tu décris, j'étais étudiante et je la gardait la nuit, pour que sa dame de compagnie puisse se reposer tellement elle était horrible, depuis je déteste les vieux, et pourtant je vais devenir vieille, et je serais bien contente que l"on s'occupe de moi, mais j'avais 18 ans et j'en ai tellement bavé, tatie Danielle à côté c'était de la rigolade!

    Posté par seia, 01 février 2014 à 21:39 | | Répondre
    • Seia :
      Le 3ème voire le 4 ème âge ne sont pas mes fréquentations préférées ! C'est
      pourquoi j'ai bossé dans ... l'éducation nationale ! ! !
      Bonne soirée Seia et à bientôt.

      Posté par sabledutemps, 02 février 2014 à 17:54 | | Répondre
  • quel texte ! me marre ! trop vraie la mémé, moi ma vieille mother est super gentille avec tout le monde, tellement qu'on dirait qu'elle se fiche carrément du monde !!!
    bises Sable

    Posté par Kath, 14 février 2014 à 16:33 | | Répondre
  • Kath :
    Ah contente de te retrouver !
    J'ai un peu forcé le trait quand même ! mais ça m'a fait rire de l'imaginer comme ça, en souhaitant que je ne lui ressemble pas en vieillissant ! ! !
    Bises kath !

    Posté par sabledutemps, 16 février 2014 à 22:51 | | Répondre
Nouveau commentaire