26 février 2014

la cure.

Elle avait l’habitude, à l’aube naissante, de se promener, joyeuse et court vêtue, dans le jardin en lisant des passages de la bible. Depuis quelque temps, elle récitait à très haute voix, le ton prenait de l’amplitude, grimpait dangereusement dans les aigus, la tenue vestimentaire s’allégeait de plus en plus. Au fil des jours, l’Ancien Testament s’agrémentait, ça et là, de quelques digressions très originales, qu’un auteur de littérature pornographique n’aurait pas reniées. Son mari, quelque peu surpris par cette version... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 10:40 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

22 février 2014

Antoinette

Antoinette Fouque nous a quittées-és.   Femme de lettres, psychanaliste, féministe engagée dans la lutte pour promouvoir les droits des femmes, elle était cofondatrice du M.L.F. dans les années soixante dix. Je me souviens : nous avons lutté pour affirmer notre droit d'exister en tant que femme. Je ne regrette pas, et suis profondément heureuse et fière d'avoir, à cette époque, participé à ce combat. ( je continue encore ! ! ! ) Il est triste de constater que, plus de quarante ans après, nous marchons un peu... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 21:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
18 février 2014

Une visite

Dans mon rêve     Au petit matin il n'était plus là. ...
Posté par sabledutemps à 09:37 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
09 février 2014

autobiographie

Ecrire ta bio, déjà  !  N’es-tu pas encore un peu jeune pour une telle entreprise ?  Oui oui je sais  : “ aux âmes bien nées … gnagnagna …  la valeur … les années … tout ça !  “  d’accord, mais là, tout de même la démarche me semble un peu précipitée ! De quoi te  souviens-tu ? De ta première course aux allures de marathon, le long de cet interminable tunnel. Pris dans une foule compacte excitée par l’enjeu, pressé d’arriver, tu as foncé tête baissée, tu voulais la victoire. Tu t’es révélé... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 10:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
07 février 2014

Le passant

Toi qui passes sans jamais t’arrêter j’ai su au premier regard que je ne pourrais  t’oublier.    C’était l’été à Regensburg, Pressée, essoufflée j’ai couru jusqu’au pont de pierre, mouillé de pluie pour te regarder, t’admirer sans pouvoir dire un seul mot. Tu étais là vivant ta folle exubérance me fascinait m’envoûtait jusqu’aux confins du plaisir. Flottait  dans ton sillage le parfum des montagnes enneigées des riches plaines aux prairies verdoyantes et fleuries. J’ai voulu te suivre, ... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 08:34 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
01 février 2014

Au galop !

  Nouvel An chinois     Bonne Année ! ...
Posté par sabledutemps à 18:11 - - Commentaires [19] - Permalien [#]