25 juin 2014

De passage

Lettre à celui ou celle …

Quand je ne dors pas, je cogite :

Ecoute !

Nous sommes tous de passage.

Bourgeois, manants, puissants, nantis, pauvres gueux, doux ami, belle amante, toi et moi, nous sommes poussière qui redeviendra poussière. Curieux ce cycle de la vie.

Composer avec l'absence?

Il ou elle est passé-e, est parti-e,  choix de vie ou pas.

Et pourquoi pas moi, pas nous maintenant . Destin ?

“  Il n'aurait pas fallu que ... “

“  Cinq minutes de plus ou de moins et il, elle, serait toujours là “

“  Si j'avais su écouter peut-être que … ” 

Autant de réflexion pour nous insurger, nous rebeller, nous donner l'illusion que nous ne sommes pas préprogrammés et que nous pouvons  maitriser de notre destin.

Le départ remet les comptes à zéro, quelle que soit la nature de notre passage sur terre, et la vie continue, sauf que la vie, notre vie, est enrichie ou amputée  - les deux à la fois je pense - de quelque chose de plus ou de moins et que le questionnement, l'étonnement, l'incompréhension que cela occasionne, sont toujours douloureux.

Admettre que nous ne sommes pas grand-chose, quelques kilos de matière  - dont nous prenons tant soin ici-bas, n'est-ce pas ! -  qui finiront en compost, que pour les croyants, quelques grammes ( 21 ? ), peut-être s'échapperont dans les airs, n'est pas simple . Cela implique une démarche de réflexion importante et un gros travail sur soi-même. 

Si seulement cette prise de conscience nous aidait à devenir meilleures-rs, à minimiser les tracas quotidiens, à relativiser la connerie humaine, et à ne plus avoir peur de la mort ( parce que le départ des autres nous fiche terriblement la trouille, le problème est là, aussi tu ne crois pas ? ) ce serait peut-être le seul point positif dans l'histoire.

Voilà voilà. Mes pensées d'insomniaque brutes de décoffrage, ne feront pas avancer le schmilblic mais j'avais envie de le dire. et si elles peuvent t'adoucir l'esprit, alors ce sera bien. 

arum

...

Posté par sabledutemps à 23:11 - - Commentaires [22] - Permalien [#]


Commentaires sur De passage

  • merci!

    Posté par cdm, 25 juin 2014 à 23:20 | | Répondre
    • Cdm :
      Merci à vous d'être passée, d'avoir pris le temps de lire.
      Revenez quand vous voulez la porte est toujours ouverte.

      Posté par sabledutemps, 26 juin 2014 à 19:21 | | Répondre
  • L' inéluctable arrivera, et nous n'y pouvons rien. Même si je formule le vœux que cette échéance ne soit pas pour tout de suite, j'estime avoir déjà vécu de belle manière.
    Partir avec trop de regrets, de ressentiments, ce doit être mourir deux fois.

    Posté par tunkasina, 26 juin 2014 à 10:06 | | Répondre
    • Tunkasina :
      La mort plus forte que la vie, forcément !

      Posté par sabledutemps, 26 juin 2014 à 19:25 | | Répondre
  • Shoulda, coulda, woulda, à bannir !!! Très lucide pour le mlieu de la nuit, sable !

    Posté par joye, 26 juin 2014 à 13:50 | | Répondre
  • coucou Sable, nous savons que nous allons mourir mais le plus tard possible n'est ce pas ? Quand tu penses qu'une naissance est déjà une future mort, bienvenue la gaîté !
    Bon alors on dit: il faut s'employer à nous rendre la vie la plus douce possible à défaut de formidable (comme dirait Stromae, nous étions) allez hop ! il faut ignorer les empoisonneurs d'existence, ne pas se prendre la tête même si t'as plus un euros, du moment que la mort est imminente, et puis foutre les broutilles je sais plus trop où, mais les foutre et se dire bah! je vais mourir de toutes façons, le plus drôle c'est que les autres aussi, mais qu'ils n'y pensent pas et que pendant ce temps ils rigolent )
    A force de faire attention à tout, on ne vit plus, t'es pas raisonnable là, Sablon, j'ai lu que les insomnies raccourcissent la durée de vie !!
    bises à toi ça fait longtemps que je ne passais plus, je ne regrette pas d'être venue, je vais penser à demander à vichnou qu'elle me réincarne en un grain de sable after the last day,

    Posté par Kath, 26 juin 2014 à 18:46 | | Répondre
    • Kath :
      Oh ma Kathounette, t'es là, je suis heureuse !
      T'as raison en fait : Carpe diem et puis basta ! De toute façon la
      Faucheuse ne fait pas de cadeau et sa loterie perso eh ben ... inch Allah.
      Promis, je vais occuper mes nuits en ... dormant parce que la
      vieillesse n'est pas toujours drôle, mais bon c'est toujours ça de gagné !
      ! !
      La bise Kathoune !

      Posté par sabledutemps, 26 juin 2014 à 19:44 | | Répondre
  • Belle cogitation, ma chère Sable. Dis donc, l'insomnie t'inspire... au moins, tu ne perds pas ton temps.
    Je te souhaite une belle fin de semaine, et je t'embrasse fort.

    Posté par Françoise, 26 juin 2014 à 19:16 | | Répondre
    • Françoise :
      Le texte est en fait une lettre que j'avais écrite à un ami lors d'un décès
      d'un de ses proches.
      Le dessin n'est pas une oeuvre nocturne non plus ! J'ai toujours besoin de
      lumière pour dessiner même si c'est en noir et blanc !
      Bonne soirée à toi ma belle, je t'embrasse fort.

      Posté par sabledutemps, 26 juin 2014 à 19:53 | | Répondre
  • Comme tu sais bien écrire les mots qui sont au fond de toi ma chère Sable. J'ai lu ta réponse à Françoise et je trouve admirable ce que tu as écrit à un ami, tes mots qui viennent du coeur. C'est très beau. Comme tu l'écris, oui, nous sommes tous de passage, alors profitons de chaque instant.
    Merci Sable de cette lettre très touchante et ton dessin est d'une exquise douceur.
    Je t'embrasse très fort.

    Posté par Denise, 26 juin 2014 à 21:25 | | Répondre
    • Denise :
      merci à toi d'être là toujours aussi indulgente et bienveillante.
      Trouver les mots sans que cela soit le langage de bois passe partout n'est
      pas facile. J'ai juste exprimé ce que je pense vraiment.
      je pense que je vais retourner faire un tour chez toi, histoire d'humer
      encore un peu l'air de la vallée de Joux, il y fait bon vivre
      Je te fais de gros bisous ma chère Denise, et te souhaite un bon week-end
      fleuri

      Posté par sabledutemps, 27 juin 2014 à 22:55 | | Répondre
  • Pour être franche, voilà bien longtemps que je souhaiterai avoir franchi ce passage. Et oui, c'est bien Lou qui te l'écrit...
    Pour le contenu de ton billet, que d'accord elle est la fille qui t'écrit en réponse à ton écrit. Pour la nuit sans sommeil, fais comme moi, ferme les yeux sur une journée au mieux accomplie et demain sera un autre jour. Je ferme les yeux et je m'endors, un don du ciel que l'on me dit. Je suis d'accord.
    Et tu vois, je suis encore là, malgré...

    Posté par LOU, 27 juin 2014 à 13:26 | | Répondre
    • LOU :
      eh ben heureusement que tu es encore là ! Manquerait plus que tu nous fasses faux bond !
      J'ai trop peur de la mort pour avoir envie de mourir, c'est cloche comme réflexion, mais j'ai du mal à me raisonner sur ce sujet. Gros travail à accomplir.
      En revanche je n'ai pas de problème de sommeil !
      La bise ma LOU et bon week-end

      Posté par sabledutemps, 27 juin 2014 à 23:03 | | Répondre
  • J'aime bien une fois t'avoir envoyé mon petit texte, apparaît en bas : Posté par LOU, dans quelques secondes . Adorables les gestionnaires du blog de Sable...

    Posté par LOU, 27 juin 2014 à 13:27 | | Répondre
  • Voila un billet que j'aurais aimé recevoir Dame sable..et si bien illustré par ce délicat dessin !
    Nous sommes un tout , pas seulement composé de matière mais surtout de sentiments, de sensations, de joies, de peines , de rires et de pleurs .
    Nous sommes emplis des autres, celles et ceux qui comptent pour nous et quand l'une d'entre elles ou l'un d'entre eux nous a quitte , il ou elle emporte comme cadeau dans son univers un morceau de notre "matière".
    C'est au réveil que nous ressentons ce trou béant et quelquefois la journée ne suffit pas à le combler.
    C'est sans doute pour cette raison que je dors peu ( 4 à 5 heures) et que je passe la presque totalité de mon temps à essayer de faire en sorte que mes proches vivent le plus longtemps possible .
    Ca peut paraître généreux mais en fait c'est égoïste car si j'ai quelquefois raté quelques épisodes de ma vie, j'aimerais en outre ne pas rater mon départ, ne pas mourir seul, dans l'indifférence générale, ignoré par mes proches, dans un quelconque mouroir. Brrr...
    Très beau week-end Sable. Ici la pluie est revenue , mais sans les idées noires, c'est déjà ça!

    Posté par gérard, 28 juin 2014 à 07:08 | | Répondre
    • Gérard :
      Merci pour vos mots, votre témoignage.
      Mes parents sont partis, c'est une séparation " normale " l'ordre de notre
      passage sur terre. Mais l'idée du départ de ma fille mon gendre ma petite
      fille ainsi que mes amies-is que j'aime, me panique. J'anticipe la
      souffrance, le vide, l'irrémédiable, pour moi et pour celles et ceux qui me
      sont chers. C'est finalement la peur irrationnelle de la mort, ce qu'il y a
      après le " passage ".
      Si j'avais des pouvoirs magiques ( de magette ou mageta, dirait Colo ! ) je
      voudrais que mes petites fleurs en noir et blanc aient un parfum tout en
      couleur et, forcément, ce serait gai et joyeux pour colorer les idées !
      Alors de Dame Sable à Sieur Gérard ( lire le com. de Colo ! ): merci pour
      le crachin breton qui sur mon massif central s'est transformé en orage et
      pluie ce w.eek-end ! ! ! ( j'adore l'orage donc c'était parfait !).
      Bon début de semaine et merci encore
      Très amicalement

      Posté par sabledutemps, 29 juin 2014 à 22:01 | | Répondre
  • Bonjour dame Sable (le terme "dame Sable" est adopté je vois, chouette!)
    Cette conscience de finitude, celle des autres, la nôtre, ne devrait pas nous quitter, jamais...tu l'écris si bien. La tendresse et les rires, tout prend sens dans ce temps limité que nous avons. Tu sais que j'en suis extrêmement consciente depuis 4 ans, le fil de la vie sinueux et peu sûr....mais, comme Tunkasina, j'ai eu une vie, pas facile, mais magnifique. Des pertes cruelles aussi, des vides qui, oui, font souffrir et enrichissent.
    Merci pour ces mots si délicats, ces réflexions nocturnes et ce joli dessin.
    Un beso grande.

    Posté par colo, 29 juin 2014 à 07:57 | | Répondre
    • Colo :
      Oui moi aussi j'ai eu une vie magnifique, elle l'est encore, chaque jour
      apprendre, rencontrer, aimer et le dire, c'est aimer la vie et en faire
      profiter les autres, mais l'idée de la mort de ceux que j'aime et la mienne
      aussi bien sûr; me fait terriblement peur. Peut-être un signe de
      vieillesse, car plus on avance en âge et plus on se rapproche normalement
      de l'inéluctable.
      Je voudrais colorer les idées noires, je rechercherai dans mes archives un
      vieux texte un peu loufoque sur les idées ! ! !
      Je t'embrasse fort ma Mageta, merci pour tes mots qui m'apaisent.

      Posté par sabledutemps, 29 juin 2014 à 22:13 | | Répondre
  • Allez! chaque jour est un cadeau!
    La mort est le juste pendant de la naissance.
    Mais on n'est vraiment mort que le jour où le dernier qui a entendu parler de vous a disparu.

    Posté par G.Policand, 02 juillet 2014 à 22:48 | | Répondre
    • G.Policand :
      J'aime bien ta définition de la mort !
      En somme si j'ai tout bien compris, tant que, redevenue poussière, je ferai
      éternuer les allergiques, je ne serai pas complètement morte ! ! ! ça me
      plaît cette idée, embêter le monde jusqu'au bout, c'est presque jouissif
      Bonne journée, sans poussière !
      Amicalement

      Posté par sabledutemps, 03 juillet 2014 à 08:50 | | Répondre
Nouveau commentaire