26 février 2014

la cure.

Elle avait l’habitude, à l’aube naissante, de se promener, joyeuse et court vêtue, dans le jardin en lisant des passages de la bible. Depuis quelque temps, elle récitait à très haute voix, le ton prenait de l’amplitude, grimpait dangereusement dans les aigus, la tenue vestimentaire s’allégeait de plus en plus. Au fil des jours, l’Ancien Testament s’agrémentait, ça et là, de quelques digressions très originales, qu’un auteur de littérature pornographique n’aurait pas reniées. Son mari, quelque peu surpris par cette version... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 10:40 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

09 février 2014

autobiographie

Ecrire ta bio, déjà  !  N’es-tu pas encore un peu jeune pour une telle entreprise ?  Oui oui je sais  : “ aux âmes bien nées … gnagnagna …  la valeur … les années … tout ça !  “  d’accord, mais là, tout de même la démarche me semble un peu précipitée ! De quoi te  souviens-tu ? De ta première course aux allures de marathon, le long de cet interminable tunnel. Pris dans une foule compacte excitée par l’enjeu, pressé d’arriver, tu as foncé tête baissée, tu voulais la victoire. Tu t’es révélé... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 10:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
07 février 2014

Le passant

Toi qui passes sans jamais t’arrêter j’ai su au premier regard que je ne pourrais  t’oublier.    C’était l’été à Regensburg, Pressée, essoufflée j’ai couru jusqu’au pont de pierre, mouillé de pluie pour te regarder, t’admirer sans pouvoir dire un seul mot. Tu étais là vivant ta folle exubérance me fascinait m’envoûtait jusqu’aux confins du plaisir. Flottait  dans ton sillage le parfum des montagnes enneigées des riches plaines aux prairies verdoyantes et fleuries. J’ai voulu te suivre, ... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 08:34 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
01 novembre 2013

Silence.

Toi que je dois taire, de mort ou d'une minute, tu es la force des nobles âmes sous la torture, tu es la lâcheté des faibles qui jamais ne témoignent. Tu es Mozart après la flûte enchantée et Zweig après ses mots. Tu es le vœu du moine, l'ami des taiseux, le refuge de l'ermite, la bouche cousue des petits secrets, la quiétude soyeuse qui floconne et enneige la campagne endormie. D'aucuns te meublent, moi je t'écoute pesant, écrasant, assourdissant, complice. Tu es de plomb et d'or.   P.S.: pour Impromptus... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 13:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
01 octobre 2013

l'aspic râle !

C'était pour le Impromptus littéraires, il y a longtemps ! je viens juste de le retrouver ! Madame Pic … et les autres !  Extrait du journal intime de Mme Pic ( la rumeur laissait entendre qu'elle portait bien son nom ) :   - 10 juillet      Ai rencontré ce matin Mr Durand … toujours aussi m'as-tu vu celui-là ! … devrait pourtant faire profil bas, quand on sait que les Durand ont fricoté avec les Allemands pendant la guerre et se sont enrichis avec le marché noir … Ai vu aussi la dernière des Dupont... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 14:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
27 mars 2013

Enfer-mement

   Je me suis réveillée, la tempête était là … Prisonnière de cette gangue épaisse et malodorante, je suffoquais. Moite de sueur, je cherchais à fuir. En vain. Mes mains, mes bras, inertes, ne m'obéissaient plus. Le cadavre d'un chat, pendu au plafond, me fixait de ses yeux vides. Mon corps, griffé de part en part d'entailles purulentes, se tendait à chaque coup de tonnerre et des éclairs venus du centre de la terre me réduisaient en poussière couleur de cendre. D'étranges insectes aux pattes monstrueuses grimpaient le... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 22:36 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

30 novembre 2012

Dernier souffle

  Dormir dans le chagrin du vent, ne plus entendre ses pleurs grinçants de bise froide. Il tremble le vent, il souffre le vent, mille blessures, les rizières au napalm, les oiseaux de mazout, les lacs asséchés et les vallées englouties, les rivières asphyxiées, mortes de la folie du monde. Il gémit le vent, il hurle le vent, les plaintes des enfants que l'on force, des femmes que l'on bouscule, des hommes que l'on tue, des trottoirs de Bangkok aux bombes de Gaza, des caves de Grozny aux burkas de Kaboul, tous esclaves d'un... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 12:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
30 novembre 2012

gamme et fablounette !

    A la foire du Comté, danse la gitane. - "  Donne-moi ta main, Sire Comte Renaud, pour une petite pièce en or de ton escarcelle, je te révèle le secret de longue vie et de bel amour, ainsi tu régneras et aimeras mille et mille ans et plus encore. "  - " Un écu, ribaude, pour tes fariboles ? que nenni, un sol pas plus ! " - " Fi donc, Sire Comte. Que la malemort t'emporte ! " Le carreau d'arbalète siffla, rougit le pourpoint aux riches broderies, et Renaud passa de vie à trépas. Danse la... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 09:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 octobre 2012

dentelles

      Je jette à la mer mes dentelles c'est décidé d'aucuns jettent leur dévolu leur gourme leur bonnet par-dessus les moulins que sais-je encore le bébé et l'eau du bain mais moi petite sirène que puis-je bien faire jeter l'éponge que nenni l'ancre peut-être Neptune m'en préserve je préfère draper d'écume blanche de froufrous vaporeux les vagues vertes irisées de nacre la mer en tenue d'apparat ouvrira le bal je danserai sur les déferlantes nue comme au premier jour alors heureuse et comblée je... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 08:38 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
29 septembre 2012

derrière la porte bleue

  Qu'y a-t-il derrière la porte bleue des couleurs en myriades des étoiles plein les yeux vert feuillage fleurs d'été terre de Sienne ocre sable bleu du ciel rouge passion jaune soleil bouton d'or des senteurs de vieux bois patiné par le temps des fragrances délicates de parfums capiteux des dentelles égarées des trésors oubliés un sourire de Joconde une perle à l'oreille un déjeuner sur l'herbe une barque pour Cythère un tournesol dans un vase et la Seine à Chatou allez poussez-la la p'tite porte bleue et... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 21:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]