29 mai 2014

Addict

Pour un mot une image une citation Il ne fumait plus. La loi Evin n’était pour rien dans ce choix. D’ailleurs, était-ce réellement un choix ? Une nécessité dirons-nous, ou plutôt une obligation ! Monsieur Le Juge, sur ce point, avait été formel : “ Jeune homme, vos incivilités à répétition, votre sans-gêne notoire ont assez duré, on ne jette pas ses mégots, comme cela, impunément, dans la nature … “ “ Je n’avais pas de cendrier ... ! “ “ Et de surcroît, en plein mois d’août par une chaleur caniculaire !... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 11:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 mai 2014

Montée en pression !

Pour un mot une image une citation Il se baladait dans les allées du parc, une énorme pompe à vélo dans une main et un improbable plan de son invention dans l’autre. Plan qui devait bouleverser sa vie et, si ce n'est révolutionner, tout au moins interpeller fortement la communauté scientifique toute entière.              - “ Je pompe donc je suis ! “ - se plaisait-il à hurler à qui voulait l'entendre ( et même à ceux qui ne voulaient pas ! ) Enfant déjà, il pompait ! Principalement les réponses... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 23:11 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
06 mai 2014

XXL ?

 Pour " un mot une image une citation " d'après photo   Jean-Mi, le regard dans le vague, plongé dans ses pensées, songeait tristement que sa merveilleuse histoire d'amour avec Vanessa était inexorablement terminée. La belle harmonie de leur couple, qui depuis quelques temps n'était plus des plus parfaites, s'était définitivement rompue. Il errait lamentablement dans son atelier, encore tout étonné de ce qui lui arrivait, ne mesurant pas tout à fait l'immensité du gouffre de tristesse, de solitude qui s'ouvrait... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 00:06 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
31 mars 2014

Quelque part

Pour " un mot une image une citation " écrire un texte d'après l'illustration        Esther somnole. … Du tréfonds de sa mémoire, les cris, les pleurs, l’odieux sifflement l’ont réveillée, comme chaque nuit depuis si longtemps. - “ Ecoute maman, le fil de fer grésille, il siffle ! “   - “ C’est le barbelé, mes chéries, il est électrifié, ne vous approchez pas ! “   Là-haut, sur le mirador, les soldats veillent, mitraillette au poing.   De l’autre côté, les prés sont verdoyants, le... [Lire la suite]
Posté par sabledutemps à 09:21 - - Commentaires [24] - Permalien [#]